Le blog de Hervé Poly

Témoignages parus dans le journal Liberation.

14 Mai 2012, 07:08am

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

« Avant, les gens ne pensaient pas comme ça ici »

 Michèle, commerciale à la retraite cherche du parmesan devant le stand de fromages. Jean-Luc Mélenchon et Marine Le Pen, ça l'« énerve ». Lequel ? « Les deux. Ce sera comme en 2002, quand il a fallu voter par nécessité contre Le Pen, pour une personne qu’on n’aime pas. » Elle se demande si elle ne va pas voter Mélenchon dès le premier tour au lieu du socialiste Philippe Kémel, maire de Carvin.

Mokdad, chauffeur de bus retraité, algérien, conseille à ses enfants de voter « Mélenchon, parce qu’il est fort, qu’il dit la vérité, et qu’il peut battre Le Pen ». Pino, plaquiste, est content de voir arriver le candidat du Front de Gauche. Il a voté pour lui au premier tour de la présidentielle. « ça fait du bien de mettre un coup de pied dans la fourmilière ». Il parle des haines intestines chez les socialistes? « Non, ça on s’en fout un peu. Ce que les gens voient surtout chez les socialistes, c’est qu’on dirait des commerciaux qui cherchent à nous vendre un truc ». Ses parents sont arrivés clandestinement de Sicile, en France. Il est inquiet de la montée de l’extrême-droite. « Avant, les gens ne pensaient pas comme ça ici. Ils étaient de gauche, c'était dans les gènes. Tout ça a disparu »

 

A Lens pour la défense de la sécurité sociale minière.

 

 

 

 

 

 

Par HAYDÉE SABERAN correspondante à Lille

Commenter cet article

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog