Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Poly

POLITIQUE : Immersion au coeur de la CGT

12 Décembre 2011, 22:50pm

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

Laurence Sauvage et Pascal Thiebaux, deux membres du Front de Gauche à l'initiative de ce rendez-vous.
Laurence Sauvage et Pascal Thiebaux,
deux membres du Front de Gauche à l'initiative de ce rendez-vous.

- L'affiche était explicite : « Le monde ouvrier s'affiche à Etaples » avec comme sous-titre : « Un siècle de combat social » et comme programme la projection d'un film « Tous Ensemble », d'Eric Gueret (proposé au Figra, productrice Fabienne Servan Schreiber) suivi d'un débat animé par Laurence Sauvage, conseillère régionale et candidate du Front de Gauche Montreuillois aux législatives et Pascal Thiébaux, conseiller municipal d'Etaples, candidat suppléant.

 

Bien évidemment, cette réunion de « précampagne », avait comme premier objectif de soutenir la candidature de Jean Luc Mélenchon qui vient d'éditer le programme de son parti qui veut mettre 'l'Humain d'abord' en partageant les richesses et abolissant l'insécurité sociale ; reprenant le pouvoir aux banques et aux marchés financiers ; en pratiquant une planification écologique (choix énergétiques sous contrôle citoyen entre autres) ; en produisant autrement ; en promouvant une République pour de vrai (surtout laïcité) ; en convoquant l'assemblée constituante de la 6ème république ; en s'affranchissant du traité de Lisbonne pour construire une autre Europe et en pratiquant une politique au service de la paix. Pascal Thiébaux insiste, avec conviction qu'il « est grand temps d'expliquer à la population mais surtout à la gauche, la situation gravissime de la classe ouvrière », et tient à donner une réponse à la question « quelle politique alternative mener et comment l'organiser ? »

 

Laurence Sauvage pour sa part veut « porter le débat à un niveau assez élevé, battre Nicolas Sarkozy et bien sûr Daniel Fasquelle le député UMP, maire du Touquet ». Elle s'inspire des luttes syndicales, « type Fralib » constatant qu'il y a eu « unité syndicale même si parfois celle-ci a été mise à mal » et annonce, avec conviction : « en 2012, tous ensemble, on peut leur faire manger leurs cravates ! » Le film, durant 72 minutes, a permis au public, de vivre une véritable « immersion » au coeur de la CGT, et recevoir son message, à savoir que : «  Depuis deux ans, le monde est secoué par une crise financière sans précédent. Licenciements, fermetures d'usines, chômage. Dans ce contexte dramatique, les syndicats se retrouvent en première ligne face au gouvernement.

 

Mais quand à peine 6 % des salariés sont syndiqués, quel pouvoir les syndicats ont-il réellement ? Pour répondre à cette question les auteurs ont suivi au quotidien l'action de la première centrale syndicale française, la CGT : sur le terrain, lors de trois conflits sociaux considérés comme exemplaires (Goodyear, Molex, Total), comme dans l'intimité des dirigeants, Bernard Thibault et Maryse Dumas. » Cette dernière, responsable fédérale pour les grandes négociations avec le gouvernement résume la vision syndicale en indiquant que «  la démocratie sociale est une composante essentielle de la démocratie politique » et que le syndicat « veut construire un rapport de force "car "c'est le rôle naturel des syndicats de négocier. »

 

En présence de Jean Lecomte, maire de Beaurainville, le débat, constitué surtout de témoignages du monde syndical est arrivé à la conclusion, induite par Hervé Poly, 1er secrétaire du PCF 62, que : « malgré le rouleau compresseur idéologique, la chape de plomb, la réponse n'est pas seulement syndicale mais politique ».

 

Localement, donc, la campagne est lancée !



Didier MESSIAEN

Commenter cet article