Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Poly

Le PCF mène campagne dans l’Arrageois. Pour des transports gratuits !

12 Septembre 2011, 06:00am

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

Le bus gratuit pour les seniors bientôt remis en cause par la Communauté urbaine d’Arras ? Opposée à la disparition de cette « conquête sociale », le PCF propose un référendum !

 

PCF-Arras-Bus-Gratuit.jpg

 

René Chevalier est en colère ! Le secrétaire général de la section du PCF d’Arras n’a toujours pas digéré la nouvelle. Au 1er janvier 2012, les plus de 60 ans devront débourser 20 euros par an pour parcourir en bus le territoire de la Communauté urbaine d’Arras (1). Un service gratuit aujourd’hui ! C’est en décembre dernier, à l’heure d’accorder de nouveau au groupe Keolis la gestion du réseau de transports urbains que les élus de la CUA adoptaient cette orientation ; « le PS s’alignant sur la droite pour l’occasion. Dans la plus grande discrétion », selon le PCF. Pour cause bien évidemment d’impopularité dans un contexte de diminution du pouvoir d’achat ! René Chevalier l’accepte d’autant moins que « ce sont les communistes emmenés par l’ancien député Gaston Coquel qui l’avaient imposée ». « C’était au début des années 1970. Arras a été l’une des premières villes en France à accorder ce droit », prétend même André Deteve, un vétéran du Parti. Voilà donc une nouvelle conquête sociale qui s’apprêterait à disparaître ! « Cette somme est insignifiante. Elle correspond au coût de gestion de la carte d’accès. Les jeunes de 4 à 25 ans la payent. Il est normal que les seniors s’en acquittent aussi, au nom de l’équité », avance Jean-François Malbrancq. Le vice-président de la CUA en charge des Transports semble aussi s’émouvoir d’ « une gratuité aujourd’hui accordée sans conditions de ressources ». Un argument qui « ne tient pas », selon René Chevalier dans la mesure où « les riches circulent le plus souvent en voiture. Ce sont les personnes aux revenus modestes qui prennent le bus et vont donc encore trinquer».

Elargir la gratuité

 

« Pour notre part, nous proposerions plutôt d’aligner le régime des jeunes sur celui de nos anciens  », commente André Rabouille, candidat du PCF à la dernière cantonale à Arras Ouest. « C’est décevant. J’ai trimé pendant 40 ans, heureuse à l’idée de pouvoir bénéficier enfin du transport gratuit. J’en aurais profité que quelques mois. Les gens se plaignent de cette mesure », avance pour sa part Marie-José Deteve. A une encablure, Patrick Cleary vient de descendre d’un autocar. Il savoure un cigare dans l’abri de bus. « C’est un acquis à conserver. Et 20 euros, c’est beaucoup », tonne-t-il. « Les personnes qui n’en ont vraiment pas les moyens pourront se faire aider par leur CCAS (Centre communale d’Action sociale) », plaide Jean-François Malbrancq. « Ce n’est pas forcément leur vocation ! » rétorque René Chevalier qui demande même l’élargissement de la gratuité aux personnes handicapées, aux sans emplois et aux familles en difficulté financière.

 

Pour un référendum !


Ces exigences passent évidemment plutôt bien auprès de la population des quartiers populaires que les communistes arrageois ont rencontrée dans le cadre de la campagne initiée contre la vie chère… Et le PCF d’exiger désormais un référendum sur le sujet qui est devenue une pomme de discorde majeure avec les socialistes. « Lors de la municipale de 2014, ce sera l’un des thèmes de notre campagne », assure André Detève assurément heureux de partir à la bataille « sans les socialistes. Une nouveauté à Arras ». D’ici là, la section « retraités » de l’UL CGT d’Arras dont il fait aussi partie mettra cette question au menu de sa réunion du vendredi 9 septembre. Ce même jour en soirée, la section du PCF d’Arras fera sa rentrée politique autour d’un barbecue. Une rentrée assurément combative !

 

Jacques KMIECIAK

gugul-html-m65ed1c20

 

  1. Présidée par le maire MoDem d’Arras Jean-Marie Valnverbergue, la CUA regroupe 24 communes

Commenter cet article