Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Poly

La « taxe poubelle » revient sur le tapis avant les cantonales

9 Mars 2011, 08:42am

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

 

Actualité Lens

La « taxe poubelle » revient sur le tapis avant les cantonales

mercredi 09.03.2011, 05:14  - La Voix du Nord

 Un rassemblement contre la TEOM est prévu lors du prochain conseil de la CALL.
Un rassemblement contre la TEOM
est prévu lors du prochain conseil de la CALL.

|  ON EN PARLE |

TEOM, acte II. Les élus communistes se mobilisent de nouveau contre la taxe sur l'enlèvement des ordures ménagères dont le taux sera discuté, un an après son instauration, lors du prochain conseil de la Communauté d'agglomération de Lens-Liévin. Ils réclament sa suppression et ne veulent surtout pas entendre parler d'augmentation. Crainte infondée, indique le camp du président socialiste de la CALL.

 

PAR PHILIPPE BESSIN

lens@info-artois.fr

À l'automne, une nouvelle taxe s'est glissée dans l'avis de taxe foncière reçu par les propriétaires qui habitent la communauté d'agglomération. Au grand dam des communistes. « Elle coûte très cher aux ménages dont le pouvoir d'achat est déjà en berne », souligne Hervé Poly, secrétaire fédéral du PC dans le Pas-de-Calais. « La volonté de certains élus est de la doubler. L'heure serait plutôt au maintien mais nous, nous restons pour son retrait pur et simple. » Lors du débat d'orientation budgétaire, Jean-Pierre Kucheida, président de la CALL, signalait qu'il n'était pas favorable à une augmentation. Son directeur de cabinet confirme : « Il est hors de question d'augmenter la TEOM cette année. » Patrice Delaleu, président du groupe PS à l'agglo, s'inscrit sur la même ligne : « Nous faisons tout pour ne pas l'augmenter, c'est notre priorité. » Le maire de Servins précise toutefois que cette taxe aurait dû être instituée dès 1998 pour financer les investissements en matière de déchets.

« Le débat a été reporté au mois d'avril. Ce n'est pas cavalier de ne pas assumer ses choix », estime Hervé Poly. Les communistes se demandent si les élus PS et Verts n'auraient pas repoussé l'examen d'un sujet qui fâche à cause des cantonales. Ils indiquent ne pas connaître la date de la prochaine réunion mais promettent un rassemblement contre la TEOM. Le vote du budget primitif avait été programmé au 15 avril lors de la séance du 18 février. Cette date nous a été confirmée hier à la CALL.

 

« Si on avait fait des économies avant, il n'y aurait pas eu besoin de TEOM », renchérit Christian Champiré. Le maire communiste de Grenay chiffre à environ 20 millions d'euros la somme à trouver pour équilibrer le budget communautaire. Selon lui, les investissements prévus ont été dépassés et « des choix douloureux » comme une augmentation de la TEOM ou de la taxe additionnelle ne seraient donc pas des risques à écarter. Car il faut compter avec de nouveaux poids lourds dans le budget : « Trois millions ont déjà été actés pour les voiries du Louvre, ce qui fait plus de six millions avec l'eau potable et l'assainissement. C'est un beau projet mais ce sont aussi beaucoup de dépenses qui auraient pu être négociées avec la Région. » Pour revenir aux ordures ménagères, cette taxe ne passe décidément pas au PCF, qu'elle soit imputée aux propriétaires ou que ceux-ci la fassent basculer dans les charges de leurs locataires. Calculée sur la base locative, elle peut passer de 40 E dans les logements miniers à près de 300 E sur Annay selon les chiffres recueillis par les militants du parti communiste. « Les gens ne comprennent pas qu'on leur demande de payer pour un service qui a diminué », glisse l'attaché du sénateur Danglot. L'exemple qui revient le plus souvent ? Les encombrants dont le ramassage est passé de tous les mois à tous les trois mois depuis 2005. •

Commenter cet article