Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Poly

Jean Ooghe, du gamin résistant de Billy-Montigny à l’élu communiste: son récit au cœur du XXe siècle

15 Juillet 2013, 01:04am

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

Région > Lens et ses environs PUBLIÉ LE 12/07/2013 - MIS À JOUR LE 12/07/2013 À 17:51

Par CAMILLE RAAD

 

«Ce n’est pas un livre d’histoire, c’est le livre d’une histoire.» Celle de Jean Ooghe, né à Billy-Montigny, fils de mineur et résistant depuis son modeste berceau, élevé et révélé par son engagement politique. «Au lendemain de la Seconde guerre mondiale, il va participer à toutes les luttes communistes et syndicales», rappelle Pierre Outteryck, professeur agrégé d’histoire et de géographie.

Hervé Poly, secrétaire du PC 62, Pierre Outteryck, historien, et André Demarez, ex-journaliste à Liberté, présentent le livre de Jean Ooghe.LOCVDN

Le parcours de Jean Ooghe, un destin de cheminot arraché à force de conviction qui le verra, entre autres, arpenter les terres rurales du Ternois comme responsable départemental des Jeunes paysans patriotes en 44, devenir journaliste à Liberté en 45, propulsé premier secrétaire de la fédération du Parti communiste (PC) du Pas-de-Calais en 54 (dont le siège est toujours situé à Lens), membre du Comité central du PC en 56, directeur des écoles centrales du PCF en 66, conseiller général du canton de Sainte-Geneviève-des-Bois dont il devient maire en 71 et sénateur de l’Essonne en 77.

Un parcours raconté par le militant lui-même dans son ouvrage baptisé « Dans les drames et les rêves du XXe siècle ». « C’est la vie d’un homme, avec tous les débats qu’il y a eu au sein du Parti communiste depuis les années quarante-cinquante. Il ne les masque pas mais c’est fait sans amertume. C’est le récit d’un communiste heureux. Jean Ooghe remet les choses en place en montrant que la politique peut être autre chose que celle qu’on vit aujourd’hui, celle d’hommes et de femmes qui peuvent être issus de milieux populaires », poursuit l’historien qui a accepté avec joie de diffuser le livre dans la région, via sa « petite maison d’édition », Geai bleu.

Lumière sur une époque et ses affaires sombres

S’il s’agit effectivement d’une trajectoire personnelle, elle traverse et relate une période mouvementée pour le PCF et, plus largement, l’histoire, pas beaucoup plus calme, du XXe siècle. Un livre qui, jusqu’au départ de son auteur en région parisienne en 1963, est ancré dans le secteur lensois et qui offre une certaine vision, une certaine idée de ce qu’était alors le bassin minier, d’un point de vue social, politique et humain. Un récit riche de documents et photos d’époque qui, loin d’être rébarbatif, offre une vision de ce qu’était le bassin minier.

Un tableau qui évoque aussi les éléments plus sombres de cette période, y compris pour le Parti communiste français comme l’affaire Pronnier, cet ancien FTPF, agent du service de renseignements des Houillères aux liens troubles avec le PCF. Comme l’éviction d’Auguste Lecœur, ancien maire de Lens, alors considéré comme le numéro 2 du Parti, Maurice Thorez en tête. « C’est toujours troublant pour les camarades d’évoquer cette période-là (quand Jean Ooghe prend le relais d’Auguste Lecœur à la fédération), admet Hervé Poly, secrétaire du PCF 62, qui a écrit une partie de la préface du livre. Si Jean Ooghe a été élu si jeune dans l’une des plus fortes fédérations de France à l’époque, c’est qu’il avait un parcours et des qualités hors du commun. »

Des traits de caractère – « capacité d’organisation extraordinaire », « rassembleur » – salués également par André Demarez, ancien journaliste à Liberté, qui fut correspondant pour le journal L’Humanité en Pologne et ex-dirigeant fédéral du Pas-de-Calais, auteur de l’autre partie de la préface. Une leçon pour les actuels membres du parti ? « Un livre se ferme, tout est à inventer », assure Hervé Poly, évoquant un PCF « affaibli mais qui existe toujours » et qui doit se battre face à « une menace populiste. À nous de savoir parler aux gens, ceux qui se perdent dans l’extrémisme ou qui ne vont plus voter. On a une responsabilité car on a une histoire. »

Le livre de Jean Ooghe, « Dans les drames et les rêves du XXe siècle » est diffusé par Geai bleu éditions ;

06 75 68 59 61. Prix : 35 € (+ frais de port).

Commenter cet article