Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Poly

Hénin-Beaumont : Inquiétudes à Moy Park !

1 Décembre 2011, 00:00am

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

 

A Moy Park Hénin-Beaumont (fabricant de plats préparés à base de poulets ou de porcs), la CGT vient de décrocher un retentissant succès lors des récentes élections professionnelles en obtenant 80 % des voix. « Quand le syndicat occupe le terrain, au plus proche des salariés, ça paye toujours », se félicite Nicole Leroy, la secrétaire de la CGT qui se réfère volontiers au succès obtenu par les salariés de Fralib à Gemenos (Bouches-du-Rhône) (1). « Si on ne s’attache pas à préserver l’emploi et la défense des droits des salariés, je ne vois pas à quoi nous servirions », poursuit Nicole dont le syndicat appartient à la très combative fédération de l’agro-alimentaire. Une fédération qui tiendra son congrès régional à Chocques le 2 décembre prochain.

 

16841_21310_2131060421.jpg

 

La fin de l’intérim ?


Nicole Leroy y fera part de ses appréhensions quant au devenir d’une entreprise qui emploie 500 salariés. « La veille des élections, la direction, confrontée à la hausse du prix de ses matières premières, a fait savoir son souci de réduire les coûts », s’inquiète-t-elle. L’entreprise pourrait ainsi cesser de recourir aux intérimaires « qui sont une bonne centaine en moyenne chez nous, avec parfois des pointes à 300, comme cet été », commente la responsable syndicale pas forcément hostile à l’idée d’en finir avec la précarité que sous-tend l’intérim, mais « à condition que cela se traduise par des embauches » ! Autre sujet d’inquiétude Fin décembre 2011, début 2012, Moy Park France « sera propriétaire des murs de l’usine. Qui nous dit qu’il résistera à une offre que pourrait lui faire le groupe Mulliez qui vient de racheter ceux de Faurecia ? Faurecia et Moy Park, ça fait tâche dans la zone commerciale », a ainsi fait remarquer Nicole Leroy aux conseillers régionaux communistes venus dernièrement à sa rencontre.

Jacques KMIECIAK

 

  1. Le 17 novembre dernier, la Justice vient d’annuler le Plan de Sauvegarde de l’Emploi, préalable à la fermeture du site de l’usine Fralib (groupe Unilever) occupé par les salariés. Elle s’est ainsi prononcée en faveur de « la nullité de tous les licenciements des salariés effectués dans le cadre du projet de fermeture de l’usine », se félicite la CGT.

Commenter cet article