Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Poly

Habitat minier : La mobilisation générale décrétée

8 Novembre 2013, 06:59am

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

Elus-communistes--ici-Yvan-Druon-au-centre--et-syn-copie-1.jpg

 

 

« La SOGINORPA se vante de mettre l’humain au cœur de sa politique. La réalité est peut-être moins glorieuse ! » A Harnes dont il présida longtemps les destinées, Yvan Druon côtoie des ayant droits ou locataires, souvent mécontents. « Il y a ceux, installés de longue date dans ces logements hérités des Houillères, qui se plaignent d’un entretien insuffisant. Les résidants de la cité d’Orient, en cours de rénovation, vivent quant à eux mal une transition propice à la dégradation de leur environnement. Enfin, à la « Nouvelle cité » récemment réhabilitée, de belles choses ont été réalisées, mais les habitants dénoncent toujours des finitions déficientes », soutient le conseiller général PCF. Explosion des loyers, déficit de communication, isolation thermique défaillante avec pour corollaire une hausse des factures énergétiques, travaux retardés ou carrément négligés, toilettes glaciales... Les griefs semblent légions. Dernièrement, la population était conviée à les exposer lors d’une rencontre suggérée par l’Association départementale des Elus communistes et républicains (ADECR).

 

DSCN3967.JPG

 

Une préjudiciable logique de rigueur


Inquiets quant au devenir de leurs acquis dans le cadre d’un changement de statut effectif au 1er janvier 2014 (1), des délégués de la CGT, la CFDT, SUD et FO y ont été associés. « Résidants et salariés ont le même adversaire : la direction de la SOGINORPA. Il nous semblait important qu’ils puissent échanger », poursuit Yvan Druon. D’autant que cette évolution statutaire ne laisse guère augurer de lendemains plus favorables. « L’opportunité fiscale engendrée ne suffira pas à garantir la pérennité de l’entreprise. Les projections effectuées laissaient apparaître un déficit de trésorerie estimé à une soixantaine de millions d’euros à la mi-2014. A cette époque, la société devra en plus rembourser un prêt de 458 millions d’euros à l’EPINORPA », a écrit, fin juillet, l’ADECR à Cécile Duflot. Yvan Duron imagine volontiers « la SOGINORPA faire payer aux populations et aux salariés une gestion entachée d’erreurs et de choix financiers risqués et douteux, à travers notamment une baisse de la masse salariale, mais aussi une réduction du personnel ou le recours à la sous-traitance qui pénaliseront les résidants ». De surcroît « compte tenu de la loi sur le handicap ou encore la réglementation thermique, les coûts de réhabilitation des logements anciens devenus prohibitifs, auront un impact négatif sur le montant des loyers à supporter par une population de locataires souvent en grandes difficultés », souffle Cathy Apourceau, la président de l’ADECR. Aussi envisage-t-elle volontiers des actions fortes « ces prochaines semaines en partenariat avec la Confédération nationale du Logement afin que la SOGINORPA revoit sa politique globale de rénovation », prédit Yvan Druon. Et Cathy Apourceau de promettre de « faire remonter au conseil d’administration les doléances des résidants ».

 

 

Jacques KMIECIAK

Liberté Hebdo Nord-Pas-de-Calais

  

 

  1. A cette date, la SOGINORPA se dotera d’un statut de société anonyme HLM. Dans le Nord-Pas-de-Calais, son parc s’élève à 62 000 logements.

Commenter cet article