Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Poly

A Beaurains : Scient’x dans le rouge

23 Novembre 2013, 11:31am

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

Clement-Delboe-et-Raynald-Cliquet-du-tout-jeune-syndicat-.JPG

 

L’annonce a eu l’effet d’un coup de tonnerre. Le 16 septembre dernier, Alphatec Spine, leur actionnaire américain, faisait valoir sa volonté de se délester de 80 % du personnel de sa filiale Scient’x en supprimant 76 postes sur les 92 répartis sur les sites de Voisins-le-Bretonneux (le siège social dans les Yvelines) et de Beaurains. Ici, une soixantaine de salariés conçoivent, fabriquent et commercialisent des produits destinés au traitement chirurgical des troubles de la colonne vertébral. La plupart pourraient être licenciés et  le site arrageois fermé. Depuis, autour de Raynold Cliquet et de Clément Delboë, les salariés ont pris l’initiative de créer un syndicat CGT. Celui-ci appréhende désormais le rachat de Scient’x par Alphatec Spine en 2009 comme une manœuvre visant à piller un concurrent de ses atouts. Il a permis à la société-mère « de se hisser au 3e rang mondial sur le marché du rachis. S’appuyant aussi sur le réseau commercial de Scient’x, l’actionnaire a imposé ses gammes au détriment des nôtres, ne conservant à Beaurains que la fabrication de produits à faible rentabilité », déplore la CGT. Comme si les Américains avaient précipité à escient la chute de Scient’x, privant du même coup « l’outil de production d’investissements et le personnel de formation pour s’adapter à la concurrence » ! L’actionnaire aurait ainsi fait le choix de « voler un savoir-faire régional pour le ramener aux Etats-Unis », dénonce Jean-Louis Cottigny qui conteste le motif économique évoqué par Alphatec Spine. Le député européen PS a promis de plaider la cause des Scient’x auprès de l’Etat. Son intervention sauvera-t-elle l’entreprise d’un naufrage programmé ? On peut en douter à l’aune des expériences récentes vécues par les Doux ou les Fraisnor. Le personnel ne croit d’ailleurs plus en la pérennité « d’une société qui n’est plus viable », selon Raynold Cliquet. Il se bat juste « pour l’amélioration du Plan de Sauvegarde de l’emploi examiné par la DIRECCTE des Yvelines, fin novembre, et l’obtention d’une prime supra-légale en lien avec le préjudice subi pour pouvoir se retourner et retrouver une situation professionnelle correcte», poursuit le secrétaire de la CGT. Ce vendredi 15 novembre de 7 à 8h 30, les salariés organiseront un barrage filtrant dans la zone industrielle de Tilloy-les-Mofflaines. Histoire de « faire parler de nous ».

 

 

Jacques KMIECIAK

Liberté Hebdo Nord-Pas-de-Calais


 

 

Commenter cet article