Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Poly

Merci patron ! Film documentaire de François Ruffin

20 Février 2016, 06:22am

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

Merci patron ! Film documentaire de François Ruffin

Dans son documentaire « Merci Patron ! », en salle le 24 février, le journaliste militant François Ruffin piège la première fortune de France avec la complicité et au profit d’un couple licencié suite à la fermeture d’Ecce à Poix-du-Nord (entre Avesnes-sur-Helpe et Valenciennes).

En 2009, le dernier fabricant de France de costumes masculins haut de gamme (Kenzo, Givenchy…) met la clef sous la porte et la production est délocalisée en Pologne. Avec la fermeture d’Ecce, à Poix-du-Nord (Quercitain), du groupe LVMH de Bernard Arnault, 147 salariés se retrouvent sur le carreau, dont Jocelyne et Serge Klur.

C’est là qu’intervient François Ruffin, fondateur du journal engagé et satirique Fakir. Les Klur et leur fils sans emploi vivent avec 800 euros par mois. Ils sont criblés de dettes et leur maison est sur le point d’être saisie. François Ruffin met au point un stratagème : faire chanter Bernard Arnault. On vous le donne en mille car c’est moins risqué que de spoilerStar Wars et ça n’enlève en rien l’intérêt de voir le film : ça marche !

Un ancien commissaire divisionnaire chargé des affaires de la première fortune de France fait le voyage direction la modeste cuisine des Klur où, filmé à son insu, il accepte – « mais ça doit rester secret ! » – de verser 35 000 euros au couple et de garantir un emploi à Serge au Carrefour de Landrecies. Un CDD puis un CDI après un nouveau coup de pression.

Pas peur de représailles

L’arme des David face à Goliath ? Sinon, on raconte aux médias comment on s’est retrouvé dans une misère noire à cause d’Arnault. À cette époque, l’entrepreneur est attaqué de toutes parts suite à sa demande de nationalité belge, explique le réalisateur. Qui n’appréhende pas la sortie du documentaire. « Nous avons lancé, auprès de nos lecteurs, un appel de fonds, et nous avons reçu près de 60 000 € en un mois. Si, demain, Bernard Arnault devait se venger sur Serge, au vu de la sympathie que suscite notre film, nous trouverions sans peine 30 000 € pour que Serge parte à la retraite tranquillement… Enfin, je n’ai jamais soupçonné Bernard Arnault d’être bête. Et quelle bêtise ce serait, quelle catastrophe pour son image, que de s’en prendre à Serge Klur ! »

Tant mieux car son emploi, il y tient, Serge. Selon la déléguée syndicale CGT, Marie-Hélène Bourlard, dans le doc : « Bien plus que l’argent, c’est vraiment ça qui lui a permis de retrouver sa dignité. Sans tout cela, il aurait pu faire des bêtises.»

PUBLIÉ LE 

PAR LAURENT DECOTTE Journal Voix du Nord