Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Poly

La déroute de l’Arabie saoudite au Yémen…

8 Novembre 2015, 00:27am

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

La déroute de l’Arabie saoudite au Yémen…

Le roi Salman d’Arabie saoudite doit désormais encaisser sa défaite au Yémen ; un voisin qu’il a envahi officiellement pour soutenir un président en fuite, en réalité pour exploiter avec Israël le pétrole du « Quart vide » : l’un des plus grands déserts et la plus grande étendue ininterrompue de sable au monde.

Coup sur coup, les Émirats arabes unis et l’Égypte se sont retirés de sa Coalition. Les premiers après avoir essuyé de lourdes pertes parmi leurs officiers, les seconds plus discrètement, laissant les opérations militaires aux seules mains des Israéliens.

Les Houthis, poussés vers le Nord par les bombardements, ont effectué plusieurs incursions en Arabie saoudite et y ont détruit des bases militaires aériennes et leurs matériels. Les soldats saoudiens, presque tous des étrangers servant sous écusson saoudien, ont déserté en masse contraignant le roi à prendre un décret contre les abandons de poste.

Pour éviter un désastre militaire, l’Arabie saoudite a alors sollicité de nouveaux alliés. Contre de l’argent sonnant et trébuchant, le Sénégal a envoyé 6 000 hommes et le Soudan 2 000. La Mauritanie hésite à envoyer un contingent.

Le roi, dit-on, aurait également sollicité l’armée privée Académie qui recruterait actuellement des mercenaires en Colombie. Ce fiasco est directement imputable au prince Mohammed ben Salmane, qui a revendiqué l’initiative de cette guerre.

Ainsi, il affaiblit l’autorité de son père, le roi Salman, et fait gronder la contestation des deux clans exclus du pouvoir, ceux de l’ancien roi Abdallah et du prince Bandar. Ce conflit pourrait aboutir à un partage de leur héritage entre les trois clans et donc à un partage du royaume en trois États.

Certes même écrit, le futur est incertain mais une chose est sure l’Arabie Saoudite à déjà beaucoup perdu dans son intervention sanguinaire contre le peuple Yéménite et qui à n’en pas douter est déjà son futur Vietnam.