Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Poly

Chanson de geste et Roman de Renart

2 Mai 2015, 10:27am

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

« On doit du respect à l’écriture, celui qui n’a pas confiance aux livres est en danger de mauvaise fin ».

C’est au détour d’une lecture sur les chansons de geste, du latin gesta, « ce qui a été fait », hauts faits, exploits, que je tombe sur un texte faisant allusion au Roman de Renart. On peut dire que les fables occupent une place singulière dans notre mémoire : par le souvenir que nous gardons de ces poèmes devant lesquels nous sommes restés enfants, mais aussi par la grâce de tant de vers devenus proverbiaux.

Tout d’abord, contrairement à ce que le titre pourrait laisser croire, le Roman de Renart n’est pas un roman ! Le « roman » était la langue que l’on parlait entre le latin et l’ancien français. Les textes de l’époque étaient écrits soit en latin, soit en roman. Ces derniers étaient d’abord appelés « romans » en références à la langue utilisée. Puis le nom « roman » a désigné les fictions racontées en langue romane.

Ensuite, il ne s’agit pas d’un roman comme ceux que tu peux lire aujourd’hui : Le Roman de Renart a été écrit en vers, le plus souvent en octosyllabes (des vers de huit syllabes) et avec des rimes.

Autre particularité, Le Roman de Renart a plusieurs auteurs : une trentaine ! L’un des premiers est connu : il s’appelle Pierre de Saint-Cloud, surnommé Pierrot, et il commence, de 1170 à 1178, à raconter les aventures d’un personnage appelé « Renart ». Il est le premier à le faire par écrit, mais il n’a pas inventé ces aventures : il reprend ce que d’autres racontaient avant lui.

Après lui, au XIIIe siècle, d’autres auteurs poursuivront ces récits. La plupart de ces auteurs sont anonymes. Enfin, chaque épisode du Roman de Renart forme une histoire indépendante. L’unité est donnée par des personnages que l’on rencontre sans cesse : Renart, le héros, Ysengrin, le loup qui est l’oncle et l’adversaire du héros, Tiécelin, le corbeau, Chantecler, le coq, Noble, le lion, Hermeline, la renarde…

Épopée dans le monde animal dont le thème principal et la lutte de Renart « le goupil » et Ysengrin le loup. Les principaux épisodes cherchent surtout à faire rire, en transposant les mœurs du temps dans un monde animal, en racontant les bons tours du goupil. Dans les épisodes plus tardifs, Renart devient un personnage plus noir qui incarne le mal par une critique plus violente des mœurs.

Extraits du prologue : Ou l’on voit comment le Goupil et le loup vinrent au monde et pourquoi le premier s’appellera Renart et le second Ysengrin.

Seigneurs, vous avez assurément entendu conter bien des histoires : on vous a dit à Paris comment il ravit Hélène, et de Tristan comme il fit le lai du Chevrefeuil ; vous savez le dit du Lin et de la Brebis, nombre de fables et chanson de geste : mais vous ne connaissez pas la guerre, qui ne finira jamais, de Renart et d’Ysengrin. Si vous voulez, je vous dirai comment la querelle prit naissance et avant tout, comment vinrent au monde les deux barons.

Un jour, j’ouvris une armoire secrète, et j’eus le bonheur d’y trouver un livre qui trait de la chasse. Une grande lettre vermeille arrêta mes yeux ; c’était le commencement de la vie de Renart. Si je n’avais pas lu, j’aurais pris pour un homme ivre celui me l’eut contée ; mais on doit du respect à l’écriture et vous le savez, celui qui n’a pas confiance aux livres est en danger de mauvaise fin.

 

 Chanson de geste et Roman de Renart

Commenter cet article