Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Poly

Fermeture du service de diabétologie du Centre hospitalier d’Henin Beaumont : une aberration totale !

30 Octobre 2014, 08:49am

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

L’avenir de la diabétologie au Centre hospitalier d’Hénin-Beaumont est plus

que jamais menacé, malgré les dernières annonces de la direction par voie de

presse qui n’ont rassuré personne.

La fermeture programmée de ce service pour des raisons financières serait une

aberration totale. Les campagnes de dépistage et de prévention de cette

maladie chronique montrent en effet que les cas de diabète se multiplient en

France dépassant toutes les estimations. Le secteur d’Henin serait-il épargné ?

Nenni puisque notre région connaît un taux de prévalence de 5,4 % contre 4,4

au niveau national. Non seulement les patients perdraient un service de

proximité et de qualité mais ils risqueraient de connaître des délais d’attente

beaucoup trop longs dans le cas d’un transfert à Lens où les besoins sont aussi

énormes.

 

David Noël, conseiller municipal d’Hénin-Beaumont et les élus communistes

du secteur sont mobilisés contre cette nouvelle casse du service public de

santé. Ils refusent ce non-sens qui se traduira par une dégradation de la

situation sanitaire de notre territoire et un coût supplémentaire, à terme, pour

la sécurité sociale et ils rappellent qu’une étude récente montre la possibilité

pour le Centre hospitalier d’Hénin-Beaumont de faire des économies de

plusieurs centaines de milliers d’euros tout en gardant un service de

diabétologie de 9 lits. C’est vraiment le minimum d’exigences sur lequel les

élus, les syndicalistes, les personnels et professionnels de santé devraient se

rassembler.

 

Le sénateur communiste Dominique Watrin a interpellé de nouveau ce jour

Marisol Touraine (sa lettre du 8/09/14 restée sans réponse) et exige que le

plan de retour à l’équilibre financier soit étalé dans le temps. Il demande un

rendez-vous d’urgence à M. le directeur de l’ARS et appelle les autres élus,

les syndicalistes, les personnels de santé, les représentants des usagers à s’y

joindre.