Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Poly

Il y a 70 ans, l'assassinat du dirigeant communiste, Ernst Thälmann

18 Août 2014, 10:41am

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

Sur ordre direct de Hitler et de Himmler, Ernst Thälmann a été assassiné le 18 août 1944, après plus de onze années d'isolement. Il avait auparavant été amené de la prison de Bautzen au camp de concentration de Buchenwald, près de Weimar, où son corps a été brûlé après l'assassinat, afin qu'il n'ait pas de tombe. Cette action était si secrète que le journal nazi « Völkischer Beobachter » rapporta que Thälmann avait été tué le 24 Août « par des bombes terroristes » des Alliés.


Pourquoi les nazis avaient-il tellement peur de publier la vérité? Parce qu'Ernst Thälmann incarnait une attitude, une action, une culture, une idéologie. Ernst Thälmann, cela voulait dire : sortir du national-socialisme, sortir de la guerre, par le Front populaire, pour la démocratie populaire!

Le national-socialisme a prétendu construire le véritable socialisme, avoir trouvé la ligne juste pour l'Allemagne. Avec comme résultat la guerre, la pauvreté et la destruction, et aussi la faillite morale, tout cela comme produit d'un romantisme anti-capitaliste, où le but était d'unir la société, de supprimer les « parasites », ce qui signifiait en réalité établir « la dictature terroriste ouverte des éléments les plus réactionnaires, les plus chauvins et les plus impérialistes du capital financier ».

Ernst Thälmann avait mis en garde contre la catastrophe imminente. Il était depuis 1924 le dirigeant du Parti communiste de l'Allemagne, un parti qui a été fondé par Rosa Luxembourg et Karl Liebknecht. Il a tout fait pour mobiliser les larges masses, masses qui ont été paralysées par la social-démocratie, parce que les dirigeants du Parti social-démocrate d'Allemagne n'étaient ni pour la révolution socialiste, ni pour la lutte antifasciste authentique.

Le Parti communiste a de son côté tout essayé pour que la lutte contre le capitalisme et contre le fascisme devienne un mouvement de masse ; c'est pourquoi avaient été fondé l'Union des Combattants du Front Rouge, l'Action antifasciste. Ce n'étaient pas les travailleurs de la social-démocratie qui étaient combattus, mais la ligne de capitulation des dirigeants du Parti social-démocrate d'Allemagne. Le Parti communiste d'Allemagne a défendu la ligne du front uni, et a pavé la voie à la ligne du Front populaire, comme en Espagne et en France.

 Il y a 70 ans, l'assassinat du dirigeant communiste, Ernst Thälmann