Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
Le blog de Hervé Poly

Des communistes de Mordovie (Russie) décident de faire vivre l’esprit des brigades internationales

16 Juillet 2014, 09:14am

Publié par hervepolypcf62.over-blog.com

sur le Blog de Nicoals Maury

Mardi 15 Juillet 2014

Ukraine 2014 - Espagne 1936 ! Ces parallèles semblent s'imposer d'eux-mêmes, lorsque les rapports du front racontent la guerre civile en Ukraine, en plus des médias, se sont les amis, les parents, qui racontent, ils sont submergés par cette sanglante peste brune, qui frappe la société ukrainienne. Comme en 1936 en Espagne, à Kiev en 2014, les fascistes incapable d'arriver au pouvoir ont renversé le gouvernement pour essayer d'établir une dictature sur le pays.

Mais il y a un autre point commun entre les rebelles de Madrid et ceux d'aujourd'hui à Donetsk et Lugansk. Les rebelles se battent pour un idéal, pour le droit de vivre en paix et en paix avec les peuples frères, ils ne sont pas à la solde d'un pays tiers ou d'un oligarque. Ils portent des valeurs internationalistes.

Comme en Espagne, les communistes occupent une place prépondérante dans la résistance !

Le Comité républicain du KPRF de Mordovie annoce, sur son site internet, que dans le sud-est de l'Ukraine une milice de communistes mordaves combat contre le fascisme. Elle est dirigée par le communiste Vassili Petrovitch Borodkin, membre de la branche républicaine du Comité de Mordovie du Parti communiste.

Actuellement Vassili Petrovitch Borodkin est un ancien des forces spéciales impliquées dans la lutte contre le crime organisé et la corruption. Ses nombreuses années d'expérience de combat acquise en Afghanistan et dans la campagne de Tchétchénie, lui permettent, avec d'autres communistes, d'apporter une contribution significative à la lutte contre la junte fasciste de Kiev.

De plus le Comité républicain du Parti communiste fournit de l'aide pour les populations de Novorossia en animant une campagne fédérale pour recueillir de l'aide humanitaire.